U stadiu Armand-Cesari

Le stade Armand-Cesari, aussi connu sous le nom de stade de Furiani, est le principal stade de football de Corse. Il est situé à Furiani et est utilisé par le Sporting Club de Bastia. En 1992, le stade accueillit la demi-finale de la coupe de France de football au cours de laquelle une tribune provisoire s’effondra, causant la mort de 18 personnes et en blessant près de 3 000.Tout d’abord connu sous le nom de stade du Docteur Luciani, le stade Armand-Cesari fut inauguré le 16 octobre 1932. Totalement désuet voire dangereux (fils barbelés autour du terrain, tribunes vétustes), le stade accueille la finale aller de la coupe UEFA 1977-1978. La capacité du stade était alors de moins de 12 000 places, dans des conditions précaires, des pluies diluviennes s’étant abattues sur la Corse ce jour-là en transformant le terrain en bourbier, ce qui handicapera le résultat de ce match décisif (0-0). L’affluence annoncée de 15 000 spectateurs apparaît exagérée, mais étant donnée la ferveur de la Corse autour du Sporting, de nombreux supporters n’hésitèrent pas à rester debout, serrés, pour assister à la rencontre.

Furiani reste également dans les mémoires pour la catastrophe qui marqua la demi-finale de la coupe de France 1992 face à l’Olympique de Marseille, le 5 mai 1992. A cette occasion, une tribune provisoire d’une capacité de 10 000 personnes fut érigée à la hâte. Lorsque la tribune se remplit, dans les heures précédant le coup d’envoi, et alors que les travaux s’achèvent juste à temps, les premiers signes de fragilité sont perceptibles par des vibrations anormales. Des techniciens s’affairent pour renforcer la structure en urgence. Le speaker lance des appels au calme car les spectateurs placés en haut commencent à taper des pieds, mais à quelques minutes du coup d’envoi, la partie haute s’effondre. Le bilan est de 18 morts et plus de 2 300 blessés.

Ce drame reste mémorable pour avoir été diffusé en direct sur TF1. En effet, c’est au moment où Patrick Poivre d’Arvor donne la parole à Thierry Roland pour l’avant-match que la tribune s’est effondrée devant les caméras. Les survivants ont d’ailleurs profité des cadrages pour se montrer à leur famille devant leur poste, et prouver ainsi qu’ils étaient en bonne santé. À noter que le journal d’Antenne 2 a lui aussi retransmis en direct les images de TF1, ce qui a accru le nombre de personnes témoins de ce drame.

À la suite de cette catastrophe, la finale de la coupe de France 1992 n’a pas été jouée mais reportée, contrairement à la finale européenne du Heysel sept ans auparavant.

Depuis, le stade Armand Cesari a évolué. Les travaux majeurs d’agrandissement devraient porter la capacité à 16 480 places. Ces travaux comprennent la démolition et reconstruction de la tribune sud, la modification d’aménagement sur tribunes nord, est et ouest, la réalisation d’une couverture sur tribune nord et sud, l’aménagement des abords immédiats, la création d’un parking au sud et l’extension et l’aménagement du parking est. La communauté d’agglomération de Bastia a fixé, en avril, la reprise des travaux en novembre 2009, pour une durée d’environ 24 mois. La fin des travaux est donc programmée pour début 2012. Dans la nuit de vendredi à samedi du 7 novembre 2009, la « vieille » tribune sud avait été détruite par un incendie dont la cause est indéterminée, alors que le Club s’enfonçait dans les bas fond du championnat de Ligue 2, n’attirant qu’un petit millier de personnes dans son enceinte où les équipes adverses venaient régulièrement s’imposer depuis plusieurs années, contrastant ainsi avec le « mythe de Furiani ».

Mais tel le Phénix, le Sporting allait une énième fois renaitre de ses cendres, notamment grâce à l’aide de son public qui transfigurait le stade Armand Cesari comme jamais dans l’histoire. Menacé de disparition à moins de quinze jours du début du championnat de National en juillet 2010, le club allait enregistrer des affluences record à ce niveau (moyenne de 6 000 spectateurs), avant de faire de son stade une forteresse de nouveau imprenable dans des ambiances nullement comparables à la majorité des stades du continent.

Transcendés par un incroyable public et forts d’une accession en Ligue 2 contre toute attente, les joueurs bastiais débutent leur saison 2011-2012 tambours battants. Ainsi, c’est encore une fois dans des ambiances indescriptibles que le club joue les premiers rôles du championnat alors que l’objectif est naturellement le maintien du fait du statut de promu du club et des faibles moyens dont il dispose. Et contre toute attente, Armand Cesari pulvérise son record d’affluence dès l’été, avec 12 547 spectateurs qui ont assisté à la rencontre Bastia – Le Mans (1-0, L2). La suite se passe de commentaires. Envers et contre tous, le Sporting atteint le sommet de la Ligue 2, enchaîne les exploits et réalise des affluences sans précédent.

Le club restera même invaincu sur ses terres du 4 mai 2010 lors d’une défaite face à Vannes (1-2), jusqu’en septembre 2012 face à Saint-Etienne (0-3). Lors de sa saison du retour en Ligue 1, le Sporting pulvérisa tous les records en terme d’affluence, tant par son nombre d’abonnés (10 581) que par ses affluences record (moyenne supérieure à 12 500 spe. par match).

En bref

Stade Armand-Cesari
Nom précédent : Stade du Docteur Luciani
Surnom : Stade de Furiani
Adresse : 20600 Furiani
Construction et ouverture
Ouverture : 1932
Extension 1994, 1997, 2001, 2011 et 2012.
Équipement
Capacité : 16 480 en 2012, dont 13 790 couvertes.
Tribunes
Jojo Petrignani (Est) : Inaugurée en 1995, la tribune Est où prend place le groupe Bastia 1905 est la plus chaude de Furiani. Sa capacité est de 2 490 places.
Pierre Cahuzac (Ouest) : Malgré une inauguration relativement récente (2001), la tribune Ouest est la moins fréquentée du stade. Elle comporte 2 990 places.
Victor Lorenzi (Sud) : Inaugurée en août 2011, la tribune Sud dispose de deux niveau et d’une toiture. Sa capacité est d’environ 6 000 places.
Claude Papi (Nord) : Inaugurée totalement en 1997 (deux étages), la tribune Nord dispose d’environ 5 500 places. La pause d’une toiture est actuellement en cours et doit s’achever prochainement.

Affluences record (avant le retour en L1)

[default_table]

Affluence Saison Match
15 000 1977/1978 Bastia – PSV Eindhoven (UEFA)
13 584 2011/2012 Bastia – Nantes (L2)
13 584 2011/2012 Bastia – Châteauroux (L2)
13 581 2011/2012 Bastia – Metz (L2)
12 364 2011/2012 Bastia – Le Mans (L2)
11 994 2011/2012 Bastia – Monaco (L2)
11 460 2001/2002 Bastia – Sedan (CdF)
11 333 2001/2002 : Bastia – OM (L1)

[/default_table]
Mais aussi…
13 937 2011/2012 Bastia – Reims (L2)
10 800 1996/1997 : Bastia – PSG (L1)
10 795 2011/2012 Bastia – Lens (L2)
10 427 2011/2012 Bastia – Clermont (L2)
10 297 2001/2002 : Bastia – Lens (L1)
10 254 2005/2006 : Bastia – Montpellier( L2)
10 121 2011/2012 Bastia – Boulogne-sur-Mer (L2)
10 080 1997/1998 : Bastia – Benfica (UEFA)
10 055 2002/2003 : Bastia – Monaco (L1)
10 017 2011/2012 Bastia – Amiens (L2)
10 000 1997/1998 : Bastia – Halmstad (INTERTOTO)
10 000 1997/1998 : Bastia – Steaua (UEFA)
9 927 2000/2001 : Bastia – Lyon (L1)
9 835 1999/2000 : Bastia – PSG (L1)

  • acv
    acv
  • Toutes les photos de la saison 2013/2014.

    > Appughjate quì