Home » Attualità » Actualité » Pros » Actualité » Makelele passe un cap

makeleleMakelele passe un cap

Après une impressionnante carrière de footballeur à travers l’Europe entière, le nouvel entraineur du Sporting Club de Bastia dirigera pour la première fois une équipe professionnelle. Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir son parcours.

Claude Makelele Sinda est né le 18 février 1973 à Kinshasa, au Zaïre, aujourd’hui République démocratique du Congo, est un ancien footballeur français d’origine congolaise qui évoluait au poste de milieu récupérateur de 1990 à 2011.

Après avoir commencé sa carrière professionnelle au Brest Armorique, Claude Makelele joue pour certains des plus grands clubs européens, notamment au Real Madrid (2000-2003), et à Chelsea (2003-2008).

Il rejoint le Paris Saint-Germain lors de la saison 2008-2009 où il termine sa carrière en 2011. C’est dans ce club qu’il effectue sa reconversion. Après avoir été conseiller du directeur sportif Leonardo, il devient l’entraîneur adjoint de Carlo Ancelotti le 30 décembre 2011. Il conserve ses fonctions avec l’arrivée de Laurent Blanc.

Né à Kinshasa (Zaïre), il passe ses quatre premières années chez sa grand-mère avec sa mère, alors que son père, André-Joseph Makelele, footballeur de haut niveau, est en exil en Belgique. Lorsqu’il a 5 ans, sa famille se rassemble à Épinay-sous-Sénart. Il joue alors à l’US Boussy-Saint-Antoine, puis à l’US Melun, avec Lilian Thuram.

Claude Makelele devient professionnel en signant au Stade Brestois en 1991 où il joue milieu droit. Il doit quitter prématurément le club breton en décembre 1991 lorsque ce dernier fait faillite et est rétrogradé administrativement en troisième division. Le joueur rejoint alors les rangs du FC Nantes et débute en division 1, le 8 août 1992, dans un match opposant Nantes à Metz (0-0). Il remporte avec les Canaris le titre de champion de France en 1995 qui obtiennent le record d’invincibilité de 34 matchs. Record jamais égalé à ce jour… Au poste de milieu droit, Makelele est l’une des pièces maîtresses des Nantais, ce qui lui vaut de connaître sa première sélection en équipe de France le 22 juillet 1995 face à la Norvège (0-0).

En 1997, Makelele quitte Nantes pour rejoindre l’Olympique de Marseille. Mais après une saison moyennement convaincante dans la cité phocéenne, il part rebondir en Espagne, au Celta Vigo. Il devient dans ce club un des meilleurs milieux de terrain défensifs de la Liga. Après deux saisons au Celta, il est recruté par le prestigieux Real Madrid.

Le transfert de Makelele au Real marque un véritable tournant dans sa carrière. Non seulement il rejoint l’un des meilleurs clubs d’Europe avec lequel il remporte la Ligue des champions en 2002, mais il retrouve également le contact avec l’équipe de France. Victime de la forte concurrence à son poste chez les Bleus (et notamment de celle de l’emblématique Didier Deschamps) mais également de ses performances erratiques en club puis de son exil réussi mais peu médiatique au Celta Vigo, Makelele n’a en effet que rarement été appelé en équipe nationale depuis sa première sélection en 1995. Il passe ainsi à côté des triomphes de 1998 et 2000. Mais à partir de 2000, s’étant affirmé comme indispensable dans l’entre-jeu madrilène, il trouve une place plus régulière en sélection nationale. En effet, arrivé au club pour être le nouveau milieu défensif après le départ de Fernando Redondo au Milan AC, au milieu des stars « galactiques » du Real Madrid (Zidane, Beckham, Figo, Ronaldo, Raul entre autres) le natif de Kinshasa devient par sa faculté à récupérer beaucoup de ballons et sa qualité de relance, un élément essentiel à l’équilibre de l’équipe madrilène qui est alors considérée comme la meilleure au monde.

En 2003, n’obtenant pas de la part du Real certaines garanties, le joueur part rejoindre l’ambitieux club londonien de Chelsea, avec lequel il confirme qu’il fait partie des tous meilleurs joueurs du monde à son poste. Champion d’Angleterre en 2005, Makelele reçoit régulièrement les éloges du très exigeant José Mourinho, son entraîneur à Chelsea. Après l’Euro 2004, il annonce sa retraite internationale en septembre. Durant l’été 2005, sollicité avec insistance par Raymond Domenech, il revient sur sa décision, et contribue à la qualification de la France pour la Coupe du monde 2006. Makelele retrouve alors son statut de milieu de terrain indispensable aux Bleus. Le 13 juin 2006, lors du match de Coupe du monde France – Suisse, il est désigné homme du match par la FIFA. Il contribue ensuite à l’aventure des Bleus jusqu’à la finale perdue contre l’Italie le 9 juillet 2006.

Avec son club Chelsea, il remporte en 2007 la Coupe d’Angleterre et la Coupe de la Ligue et accède en 2008 à la finale de Ligue des Champions qu’il perd lors de la séance des tirs au but face à Manchester United. Il devient cette saison-là, le joueur de toute l’histoire du football qui a disputé le plus de demi-finales de Ligue des Champions, huit au total (une avec Nantes, trois avec le Real Madrid et quatre avec Chelsea).

Après être revenu plusieurs fois sur sa retraite internationale, notamment pour les qualifications à l’Euro 2008 (mais toujours rappelé par Domenech), le joueur annonce d’abord qu’il ne participera pas au tournoi en Suisse et en Autriche. Il revient sur sa décision en novembre 2007, peu après la qualification de l’équipe de France, en précisant que ce tournoi, en cas de sélection, serait sa dernière compétition internationale.

Makelele est à ce jour l’un des seuls Français (avec Thierry Henry) à avoir remporté trois championnats européens différents : les championnats de France avec Nantes en 1995, d’Espagne avec le Real Madrid en 2001 et 2003 et d’Angleterre avec Chelsea en 2005 et 2006.

Après la déroute de l’équipe de France à l’Euro 2008 (élimination au premier tour), il déclare le 18 juin 2008 qu’il met fin à sa carrière en équipe nationale. Le 21 juillet 2008, il s’engage avec le Paris Saint-Germain pour un contrat d’un an plus une année supplémentaire s’il le souhaite. Il devient le nouveau capitaine de l’équipe. Il fait une assez bonne saison avec le Paris-Saint-Germain et décide alors de poursuivre l’aventure pour une saison supplémentaire. Claude Makelele inscrit son premier but avec le Paris-Saint-Germain lors d’un match contre le RC Lens (1-1) le 16 décembre 2009, suite à un double contact face au gardien Vedran Runje.

Il prolonge d’un an son contrat avec le Paris-Saint-Germain après la victoire de son équipe en finale de la Coupe de France 2010. Le 24 novembre 2010, il annonce qu’à 38 ans ce sera la dernière saison de sa carrière. Malgré son âge, Claude Makelele continue d’être titulaire et capitaine au Paris Saint-Germain lors de la saison 2010-11. Son expérience, sa vision du jeu et sa science du placement faisant de lui un joueur essentiel au milieu de terrain qui amènera le PSG à la 2e place de Ligue 1 lors de la trêve hivernale. Il joue son 100e match sous le maillot parisien le 23 janvier 2011 lors du 16e de finale de la Coupe de France contre Agen. Il met un terme à sa carrière à 38 ans, lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1 opposant le Paris Saint-Germain à l’AS Saint-Étienne le 29 mai 2011.

C’est alors qu’il rejoint le staff du club parisien, dans lequel il assista Leonardo durant 6 mois, avant d’être nommé adjoint de Carlo Ancelotti au cœur de la saison 2011-12. Auréolé d’un premier titre de champion de France avec le club de la capitale la saison suivante, il récidiva cette saison en compagnie de Laurent Blanc et Jean-Louis Gasset.

Arrivé en fin de contrat, il déclina une offre de prolongation du Président Nasser Al-Khelaïfi pour s’engager avec le Sporting et ainsi diriger sa première équipe professionnelle.

Avec Wikipedia.

Add To TwiiterRetweet st'articulu Post item information on FacebookSparte lu

  • Abbunate vi !
    > Appughjate quì

    L’appuntamenti…
    > Appughjate quì

  • Toutes les photos de la saison 2014/2015.
    > Appughjate quì